ndoumb_attributs

La communauté Malimba vient de recevoir un important don de ses fils, filles et sympathisants de France regroupés au sein de l’association MALIMBA AVENIR que préside Dieudonné NYOUNGUE DALE. Ce premier don est principalement destiné à la jeunesse scolaire des écoles primaires de Maljedou et de Moulongo dans le canton Malimba/Océan (Mouanko).

Au nom des populations de ce canton en particulier et de Malimba en général, Marcelin NDOUMBE le Chef Supérieur choisi, désigné et élu par les Malimba en 2003 qui en accuse réception, remercie l’Association Malimba Avenir à qui il témoigne toute la gratitude de la communauté.

Après le coup assené à notre développement en 2005 et les tergiversations qui s’en étaient suivies, la communauté Malimba a repris sa marche en 2010 sans grand bruit. L’intervention de Malimba Avenir vient de donner un sérieux coup d’accélérateur aux actions entreprises.

Après les réunions des 12 et 19/09/2010 puis celle du 03/10/2010 à Malimba/Océan, des projets ont été identifiés qui visent essentiellement l’amélioration des conditions de vie et d’hygiène dans le milieu scolaire.

L’école de Moulongo, construite dans les années 1940 est vieille. Elle a connu plusieurs campagnes de restauration par l’Etat et par des élites Malimba regroupées autour de Mme Sarah BEBOY KOUTTA épouse KALLA LOBE. Elle est constituée d’un bâtiment de trois classes accueillant les élèves de tout le cycle : une classe pour la SIL et le CP, une classe pour le CEI et CEII et une classe pour le CMI et CMII. Les enseignants résident à Mouanko (à 10 km) et viennent tous les matins à bord d’une moto qui les ramènent le soir. Il n’y a pas de  toilettes, ni pour les élèves ni pour les enseignants. L’eau potable est absente.

L’Ecole de Maljédou qui est de construction plus récente est à peine mieux lotie. Elle comporte trois bâtiments disposés en U et offrant la possibilité d’héberger les enseignants. Mais les autres infrastructures sont absentes, toilettes, puits d’eau potable.

En attendant des réalisations pérennes l’urgence est d’offrir aux enseignants de Moulongo dans de très brefs délais (un mois), un logis et une cuisine afin de les sédentariser. La construction des toilettes interviendra à bonne date dans les deux écoles quand le niveau de la nappe phréatique aura baissé (pour le moment, elle affleure).

Le tocsin du rassemblement en vue de la reconstruction de notre communauté a sonné. Il faut en relayer le tintement pour qu’il parvienne à toutes les couches de la société. Notre arsenal de combat étant dévoyé, nous devons procéder autrement.

Unissons-nous autour de nos projets de développement.

Abandonnons les querelles de chapelle qui privilégient le paraître et anéantissent l’être.

Disons NON une fois pour toutes à ceux qui se servent de nous.

Le combat est rude, l’horizon est obscur, mais unis nous vaincrons.

QUE DIEU BENISSE MULIMBA

M. NDUMBE nya Mulimba

Pour votre appréciation, je mets à votre connaissance l'

Identification des travaux urgents pour mettre les écoles publiques de MALJEDOU ET DE MOULONGO AU MÊME NIVEAU

maisonsdelabr_es

Ecole de Moulongo : A l'arrière plan, les maisons des instituteurs à qui nous demandons d'assurer l'avenir de nos enfants!


 

L’identification des travaux  a été effectuée en accord avec les populations du canton Malimba/Océan. Alors que notre vision était de réhabiliter la maison des maîtres de l’EP de MOULONGO en ruine compte tenue de l’urgence, munie de  « 3 chambres et un salon », la contribution de nos sœurs et frères de MALIMBA AVENIR en EUROPE a permis après discussion avec les habitants des villages d’envisager les travaux suivants pour mettre au même niveau les deux écoles dans lesquelles nous avons déjà été distribués du matériel scolaire pour cette rentrée 2010-2011 . L’école Publique de MOULONGO comptait deux maîtres pris en charge par l’administration et un troisième natif du village, pris en charge par l’APE (Association des Parents d’Elèves). Cette année, l’EP de MOULONGO connaîtra l’arrivée de deux maîtres supplémentaires. Il y aura de fortes chances que le maître bénévole soit remercié. C’est sur cette base que les populations ont pensé qu’il fallait construire 3 maisons. Et après une évaluation de la situation de l’EP de MALJEDOU, une petite étude réalisée rapidement donne les indications suivantes :

 

A L’EP de MOULONGO, nous devons construire, trois maisons en planches de dimensions 7m x 6,5 m comprenant chacune :

- 1 véranda de 1,5m x 3,5m

- 1 salon de 3,5m x 5m

- 2 chambres de 3,5m x 3,25m

- 4 portes et 4 fenêtres

- 1 chape de ciment lissée au sol

Trois rangées de parpaings devront ceinturer la maison pour retarder le pourrissement des premières rangées de planches.

 

Un bloc cuisine de 6m x 3m ayant 3 compartiments de 3m x 2m chacun.

 

La couverture sera en tôles ondulées. Il faudra choisir une des deux possibilités suivantes :

- Tôles d’épaisseur 5/10è de mm vendues en longueur de 4m à 3 140F/ml. Elles sont plus résistantes

- Tôles de 3,5/10è de mm vendues en longueur de 3m à 2 100F/ml. Elles sont plus fragiles, mais constitueront l’option de base. Nous pourrons réévaluer cette étude si nos sœurs et frères qui n’ont pour l’instant pas apporté leurs contributions participent.

 

Nous envisageons à long terme de construire en dur les maisons des maîtres. Ce ne sera pas possible tout de suite à cause du budget limité. Nous subdivisons le projet en trois phases :

 

Le court terme, le moyen terme et enfin le long terme.

 

 Première phase

Nous ferons des maisons en planche avec comme objectif de construire à moyen terme des bibliothèques en dur dans chaque école et à long terme les maisons des maîtres en dur. Bien sûr les jeunes de Yaoundé qui ont commencé à faire des briques peuvent s’occuper petit à petit de la construction des deux bibliothèques et nous leur apporterons notre concours au fur et à mesure, puisque c’est une activité à moyen terme. Nous étudiérons à une autre occasion la solution à long terme.

 

 

Deuxième phase à associer au cours terme

Dans chaque maison il faudra 4 portes et 4 fenêtres et dans le bloc cuisine, 3 portes et 3 fenêtres, soit au total 15 portes et 15 fenêtres dont les coûts ne figurent pas dans la première évaluation. En outre nous devons réaliser :

 

- Réhabilitation du puits d’eau de l’Ecole Publique de Moulongo

- Construction d’un puits d’eau à l’Ecole Publique de Maljédou

- Construction de blocs toilettes dans les deux écoles

- Entretien de la piste d’accès à Malimba (3 à 8 Km)

-    Construction de deux bibliothèques ( à moyen terme).

 

 

Face à cette situation, nous devons en appeler à la contribution des descendants MALIMBA du pays et ceux qui n’ont encore pas apporté leur concours comme nos frères et sœurs de MALIMBA AVENIR.

 

Pour ce faire, ceux qui sont à l’étranger doivent faire parvenir de toute urgence leur contribution aussi faible soit-elle au Président de MALIMBA AVENIR,

 

Dieudonné NYOUNGUE DALE

2 rue de clos Saint Paul

95210 Saint Gratien FRANCE.

 

Pour le Compte de La Banque POSTALE suivant

Compte CCP MALIMBA AVENIR

PA 5117869G

 

Et pour nous qui vivons au pays, dans chaque ville nous pouvons mettre en place un responsable des collectes qui remettra la somme totale de sa région à notre grande sœur Sarah KOUTA BEBOY EPOUSE KALA LOBE qui vit à Douala.

 

Avec la contribution de MALIMBA AVENIR, les travaux à court terme ont commencé en attendant que nous participons tous  aussi urgemment que nous le pourrons à la réalisation des aménagements susmentionnés.

 

Pour nos enfants des villages, je vous prie de recevoir l’expression de ma fraternité.

 

Marcelin NDOUMBE Nya MULIMBA

Chef Supérieur ELU du PEUPLE MULIMBA