foret-malimba 

2ème rencontre (vendredi 13 septembre 2013 à 16h30) à l’Étude de Me
Eugène MATANDA.

Nous nous sommes retrouvés une fois de plus ce jour pour comprendre
l’Avis public  N° 02 07 /AP/MINFOF/DF/SDIAF/SC du Ministre des forêts
et de la faune, portant classement dans le domaine privé de l’État
d’une zone de forêt située dans les arrondissements D’EDEA 2 et de la
DIBAMBA, et y apporter des réclamations et ou opposition.

Y prenaient part: Me MATANDA Eugène, ENONGA NGOMBI Charles, EWOUDOU
Francis, MOUKOUDI Pierre, ITUTU Dalvin, EBOUTE Daniel.

Nous avons relu la procédure officielle de classement des forêts (cf
décision N°1354/D/MINEF/CAB du 26/11/1999 fixant les procédures de
classement des forêts du domaine forestier permanent de la République
du Cameroun).

Nous nous sommes rapprochés de certaines élites du canton LONGASSE de
l’arrondissement de la DIBAMBA (Notamment Mbombog NGUIDJOL SOHO)
concerné aussi par ce projet gouvernemental.

Nous pensons que les réclamations devraient êtres multiformes aussi
bien en collectivités que par individus.

Nous avons noté que la procédure administrative est bien respectée (à
la petite réserve que nous n’avons pas vu l’Avis public affiché à la
préfecture d’Edéa).

Toutefois nous avons bien compris que passé la date du 27 septembre
2013, nos réclamations seraient inutiles.

Nous avons également compris que la vocation de ce massif forestier
comme forêt de production, cache encore le véritable projet du
gouvernement dans la région.

Aussi les populations Malimbas qui ont déjà perdu  leur espace
originel dans l’embouchure de la Sanaga et de ses environs (10 000 ha)
, suite au projet gouvernemental de construction d’un Méga-Complexe
Touristique (MCT de YO-YO) et qui perdront encore manifestement cette
forêt dans l’arrondissement de Edéa 2, estiment qu’elles sont les plus
grandes victimes.

Victimes de la réduction progressive et maintenant voire même la
suppression de leur espace d’habitation, des espaces de cultures, dans
lesquels il y a un réel dynamisme de l’élite en ce moment.

Nous remarquons aussi que les malimbas, minoritaires dans le
département ont par ailleurs connu la réduction de leur espace vital
par le tracé du chemin de fer, les installations électriques de la
haute tension etc…

Nous demandons que sans vouloir aller contre le projet gouvernemental,

  qu’un périmètre supplémentaire au delà des zones déjà titrées ou
cultivées soit laissé aux malimbas, pour l’extension de leurs
activités.

Nous nous sommes séparés à 18h40, avec la ferme détermination de
mettre au propre nos réclamations au plus tard en fin de semaine
prochaine. Une liste pour enregistrer les adhérents qui accompagnera
la pétition a été éditée, une copie est acheminée aux villages malimba
1 et 2, maimba urbain et malimba gare.

Nous espérons rencontrer également les autres pôles de réflexion
(Yaoundé) qui nous semblent aussi en ébullition.

Douala le 13 09 2013
Enonga Ngombi Charles
___________________________________________________________________________
Mes Hommages et respects à toutes et à tous,
Sœurs et Frères!!!et sans cesse;
Pour célébrer l'initiative du Délégué ILIMBE/ILIMBE et frère Elimbi de
la région du Centre Sud et Est et de son bureau;
Nous sommes au moins au nombre de trois dans le littoral, qui
attendons déjà la convocation déterminée et engagée de la Sœur
Présidente ou du Président ILIMBE/ILIMBE pour le Littoral/Sud-Ouest;
Nous sommes également au moins au nombre de trois, à penser que les
Délégués respectifs devraient déjà se concerter en vue de soumettre un
projet calendaire, jusqu’a la dernière réunion générale qui devrait se
tenir à EDEA.
Mais l'heure est d'abord celle de la concertation pour identification
et analyses à l'occasion desdites rencontres.
Bien le bonsoir et très respectueusement à toutes et à tous.
Votre frère,
Roger FEDOUOPO EBOUE
HOTEL BANO PALACE DOUALA
(+237)74 61 04 62 / 96 27 97 52
(+237)97 76 34 41 / 71 62 19 79

___________________________________________________________________
*LE DÉLÉGUÉ ILIMBE ILIMBE DU CENTRE-SUD-EST INVITE LES ÉLITES MALIMBA DE SA
RÉGION DE COMPÉTENCE A PRENDRE PART A UNE IMPORTANTE RÉUNION QUI AURA LIEU LE
MERCREDI 18 SEPTEMBRE 2013 A 17H30 AU DOMICILE DE lA SŒUR MME MOUNOUME
MARCELINE SIS DERRIÈRE PETIT MARCH**É NKOLDONGO-FACE SIANTOU.

.L'ORDRE DU JOUR PORTERA SUR L' AVIS AU PUBLIC DU MINISTRE DES FORETS ET DE
LA FAUNE DU 27 AOUT 2013 RELATIF AU PROJET DE CLASSEMENT DES TERRES DU
CANTON MALIMBA D'EDEA DANS LE DOMAINE PRIVÉ DE L’ÉTAT.*

*ELIMBI Ebénézer*
*Consultant-Enseignant de Tourisme

 

foret-malimba1